De la bonne éducation des CASTEL …

La ville de Saint-Chamond ne possède point de monuments publics dignes d’être cités; mais elle est bâtie avec une certaine élégance, et présente des promenades agréables.

Le nombre de ses habitants est de 10.000; leur affabilité dédommage de l’âpreté un peu crue, que les étrangers ont à subir dans leurs relations avec la population commerçante ou industrielle de Saint-Étienne, trop exclusivement dominée sans doute par l’esprit des affaires, pour descendre aux délicatesses d’une sociabilité cérémonieuse.

Un décret impérial rendu en 1806, autorisait la fondation d’un lycée à Saint-Chamond; mais l’ouverture de cette maison n’eut lieu qu’en 1812. Les frais de premier établissement, qui s’élevaient à 70.000 francs, furent couverts par une souscription volontaire que s’étaient imposée les habitants, avec un empressement qui signalait leur désir de voir les lumières se perpétuer parmi eux.

Le collège de Saint-Chamond, placé dans l’ancien couvent des Minimes, est une bonne institution; l’administration y est bien dirigée, et l’enseignement n’y est pas moins digne d’éloges.

Source : La Loire Historique, Pittoresque et Biographique par G. Touchard-Lafosse – 1840

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :