La Mirabelle de Lorraine

MirabellesLa mirabelle est le fruit du mirabellier, variété de prunier, répandu spécialement en Lorraine et dans l’extrême-nord de l’Alsace. Avec environ 15 000 tonnes annuelles, la Lorraine fournit près de 80 % de la production mondiale.

C’est une petite prune ronde, de couleur jaune, parfois recouverte d’une mince couche cireuse et comestible appelée pruine. Excellent fruit de bouche, au goût plus délicat qu’une simple prune. Il se consomme à maturité, de la mi-août à la mi-septembre.

Virgile, dans la deuxième églogue des Bucoliques, chante la mirabelle : addam cerea pruna ; honos erit huic quoque pomo. (j’ajouterai des prunes couleur de cire : ce fruit sera, lui aussi, à l’honneur )

Il existe deux variétés principales : la mirabelle de Metz et la mirabelle de Nancy. Ces deux variétés cultivées en Lorraine font l’objet d’une indication géographique protégée sous l’appellation protégée « Mirabelle de Lorraine » :

 – La mirabelle de Metz : peau fine, jaune-orangée à l’insolation, parfois jaune verdâtre à l’ombre. Présence de pruine ; maturité en août ;
– La mirabelle de Nancy : plus grosse que la mirabelle de Metz ; jaune-orangée parfois un peu verdâtre ou rouge légèrement orangé. Assez nombreux pointillés rouges avec souvent au centre un petit point brunâtre, pruine fragile ; maturité mi-août.

Plusieurs hypothèses existent quant à l’origine du nom de « mirabelle » :

  • la première le fait dériver du nom italien myrobolan (emprunté du grec myron, parfum, et balanos, gland) qui par altération au XVIIe siècle donnerait mirabolano, mirabella.
  • la deuxième avance une origine latine, de mirabilis, « belle à voir ».
  • la dernière enfin le fait dériver du nom d’un maître-échevin de Metz nommé Mirabel, qui lui aurait donné son nom vers 1430.

Une autre hypothèse situe son origine dans le nom d’une localité provençale nommée Mirabel, dont le toponyme est assez répandu dans le sud de la France. En effet, ce fruit a d’abord été cultivé dans le Midi et l’expression « prune de mirabel » est attestée, en 1649, chez Comenius.

Les 90 % de la production de mirabelle sont commercialisés sous forme de produit transformé (en conserves et confitures pour 70 % ou en eau-de-vie et en liqueur de mirabelle pour 20 %). En Lorraine, les mirabelles sont cultivées dans les vergers du Saintois, des côtes de Meuse et des côtes de Moselle (sur éboulis calcaires). Les variétés dites de Metz ou de Nancy sont cultivées indifféremment dans toute la région.

Le déclin de la viticulture en Lorraine à la fin du XIXe siècle a eu pour conséquence l’augmentation de la production de mirabelles dont l’alcool qu’il fournit par distillation a pu servir de substitut au vin. Depuis le Moyen Âge, la mirabelle est fêtée dans la plupart des villages du Saintois et des côtes de Meuse et de Moselle. Ces fêtes se déroulent fin août. (Source : Wikipédia)

Quelques sites intéressants à visiter :

Le Consulat de la Mirabelle de Lorraine

La Maison de la Mirabelle

En passant par la Lorraine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :