Le Pays du Gier – Histoire

Successivement territoire de la tribu gauloise des Ségusiaves, pagus forensis de l’occupation romaine et du haut Moyen Age, province de Lyonnais et de Forez, généralité de Lyon… à la veille de la Révolution, le Pays du Gier et l’Est Stéphanois appartiennent à deux bailliages différents : le Pays du Gier relève de Lyon tandis que l’Est Stéphanois fait partie du bailliage de Montbrison.

Les lois du 22 décembre 1789, 15 janvier et 26 février 1790, fixent la division de la France en départements. Le Pays du Gier et l’Est Stéphanois se trouvent alors ensemble dans le département du Rhône-et-Loire avec Lyon pour chef-lieu, Saint-Etienne, Montbrison, Roanne et Villefranche devenant chefs-lieux de district.

Pour sanctionner Lyon, ville rebelle, le 12 août 1793, en pleine insurrection, la Convention décrète la séparation du Rhône-et-Loire en deux départements ; la loi du 19 novembre 1793 (29 brumaire an II) rend cette séparation définitive. Le Rhône conserve Lyon comme chef-lieu, Feurs devient le chef-lieu de la Loire, Boën remplace Montbrison. Les décrets du 7 juillet 1795 (19 messidor an III) du 22 août 1795 (5 fructidor an III) transfèrent le chef-lieu du département à Montbrison qui deviendra préfecture en 1800. C’est seulement le 1er janvier 1856 que la préfecture de la Loire s’installe à Saint-Etienne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :