Pont stanislas

Nancy – Pont Stanislas

La gare de Nancy

La loi du 11 juin 1842 constitue et organise les grands réseaux en France, en particulier une ligne partant de Paris et allant vers la frontière d’Allemagne par Nancy et Strasbourg.

Un décret du 2 août 1844 accorde l’argent pour la construction d’une ligne Paris-Strasbourg avec deux embranchements pour Reims d’une part et Metz / Sarrebruck d’autre part.
Le 19 Juillet 1845 la construction d’une ligne Nancy- Metz est autorisée et la Compagnie de l’Est est constituée. La municipalité de Nancy, est convaincue de l’intérêt du
chemin de fer et offre 500 000 francs pour que la ville soit placée sur le trajet direct de Paris à Strasbourg. Aussi bien la ligne Paris- Strasbourg, que la ligne Metz- Nancy
débutent en 1846. Les déblais sont convoyés en 1848 à la Pépinière (un mètre d’épaisseur) et dans les anciens fossés de la ville. L’inauguration de la première ligne de chemin
de fer desservant Nancy eut lieu le 10 juillet 1850 ; elle reliait Metz à Nancy. Le 19 juin 1852 fut ouvert le dernier tronçon reliant Paris à Nancy et le 12 août 1852 on ouvre
le dernier tronçon de la ligne Paris-Strasbourg. (Sarrebourg à Nancy en fait). La gare Saint- Jean ou encore Nancy-Saint Jean, s’appellera ensuite gare centrale et depuis 1924,
gare de Nancy. Le chemin de fer de Paris à Strasbourg ainsi que le canal de la Marne au Rhin, changeront Nancy. En 1847, dans son ouvrage : “ Nancy, histoire et tableaux », Prosper Guerrier de Dumast, opposé au chemin de fer, remplit plusieurs pages à propos « des calamités susceptibles de fondre sur ces imprudentes cités qui ont adopté le chemin de fer ».

Lieu d’implantation de la gare

Des terrains (jardins et champs) sont achetés, en amont du moulin Saint- Thiébaut, allant du pont Saint Jean jusqu’au pont du Montet (de chaque côté de l’étang Saint-Jean) ;
un aqueduc est construit pour évacuer les eaux en provenance de ce qui restait de l’étang Saint Jean. La Compagnie de l’Est achète la totalité de l’étang Saint Jean. Plus de
7 hectares sont achetés à Mme de Ravinel pour 105 000 francs le 23 juin 1852. La surface totale de la gare ainsi acquise atteignait alors un peu plus de 14 hectares. Des terrains
sont vendus en 1874 lorsqu’il sera question de prolonger la rue Jeanne d’Arc, artère majeure qui devait traverser la ville du nord au sud. Plus récemment d’autres terrains situés
à gauche du viaduc Kennedy ont été à nouveau cédés à des promoteurs immobiliers.

Construction de la gare et conséquences

Le projet de Chatelain fut approuvé le 11 juillet 1853, une sorte de « U » serré entre les deux ponts Saint Jean et Stanislas. Des améliorations datent des années 1875-1879 ;
l’arrivée du rail à Nancy apporte alors de nombreuses modifications dans cette partie de ville.

Source : http://jcb1.pagesperso-orange.fr/ducs2.html#plac

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :