1er Régiment Étranger

LégionnaireC’est le régiment de notre aïeul Louis GUÉBEL (1868-1920), il y effectue son service militaire entre juin 1888 et juin1891 à Sidi-bel-Abbès en Algérie

Le 1er RE constitue avec le Commandement de la Légion étrangère ce qu’on appelle la «Maison Mère» de la Légion étrangère. Cette expression, héritée de Sidi-bel-Abbès, vient du rôle primordial du régiment joué dans la conservation des traditions. Le Quartier Viénot d’Aubagne, lieu de garnison du 1er RE, abrite en effet le Musée de la Légion étrangère.

Créé en 1841, stationné à Aubagne depuis 1962, le 1er RE est le doyen des régiments de la Légion. Au-delà de cet aspect historique, le 1er RE représente l’étape majeure dans le parcours du légionnaire. Il y débute sa carrière, au Centre de sélection et d’incorporation (CSI) et il y revient au terme de son instruction.

Le 1er Régiment étranger (1er RE) est créé en Algérie le 1er avril 1841 (à partir de 3 bataillons de légion). Il participe d’abord à la pacification de l’Algérie puis est acheminé en Crimée (1853-1856) ou il forme une brigade avec son régiment frère, le 2e RE, au sein de la 6e division. Il participe à la batailles de l’Alma et au siège de Sébastopol.

Le régiment participe ensuite à la campagne d’Italie en 1859, au sein de la 2e division d’infanterie du 2e corps d’Armée (Mac Mahon), et s’illustre lors de la bataille de Magenta. A son retour en Algérie, il change d’appellation et devient le Régiment étranger.

1861-1867 : expédition du Mexique. Le régiment arrive au Mexique le 25 mars 1863 et débarque le 26 à Vera Cruz. Sa 3e compagnie (capitaine Danjou) se couvre de gloire en se sacrifiant lors de la Bataille de Camerone le 30 avri1 1863.

Lors de la Guerre de 1870-1871, la Légion est tardivement engagée du fait de la forte proportion de soldats d’origine allemande. C’est fin septembre 1870 que le régiment est intégré dans le 15e corps (1re brigade, 2e division) et se trouve engagé vers Orléans en octobre et décembre 1870 puis à Montbéliard en janvier 1871.

Caserne 1er RELe régiment retourne en Algérie en juin 1871 à Mascara près d’Oran.

Le 1er janvier 1885 la « Légion étrangère », nom donné au RE le 13 mars 1875, se dédouble en deux régiments étrangers constitués chacun de 4 bataillons et d’une Cie de dépôt.

Les Chefs de Corps du 1er régiment étranger (1886-1891) :
– 1885 Colonel Grisot
– 1886 Colonel Wattringue
– 1890 Colonel Barberet
– 1891 Colonel Zeni

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :